Retour à l'index

Les composants d'un système d'exploitation

Le système d'exploitation est composé d'un ensemble d'applications permettant de gérer les interactions avec le matériel. Parmi cet ensemble de logiciels on distingue généralement les éléments suivants :

  • Le noyau (kernel) représentant les fonctions fondamentales du système d'exploitation telles que la gestion de la mémoire, des processus, des fichiers, des entrées-sorties principales, et des fonctionnalités de communication.
  • L'interpréteur de commande (shell - coquille par opposition au noyau) permettant la communication avec le système d'exploitation par l'intermédiaire d'un langage de commandes, afin de permettre à l'utilisateur de piloter les périphériques en ignorant tout des caractéristiques du matériel qu'il utilise, de la gestion des adresses physiques, etc.
  • Le système de fichiers (file system) permet d'enregistrer les fichiers dans une arborescence.

Caractéristiques particulières d'un système d'exploitation

Un système d'exploitation est dit multi-tâche (multithreaded) lorsque plusieurs tâches (également appelées processus) peuvent être exécutées simultanément.

Le multiprocessing est une technique consistant à faire fonctionner plusieurs processeurs en parallèle afin d'obtenir une puissance de calcul plus importante que celle obtenue avec un processeur haut de gamme ou bien afin d'augmenter la disponibilité du système (en cas de panne d'un processeur).

Les systèmes embarqués sont des systèmes d'exploitation prévus pour fonctionner sur des machines de petite taille, telles que des PDA ou des appareils électroniques autonomes (robot, ordinateur de bord de véhicule, etc.).

Les systèmes temps réel (real time systems), essentiellement utilisés dans l'industrie, sont des systèmes dont l'objectif est de fonctionner dans un environnement contraint temporellement, c'est-à-dire qu'il doit être capable de délivrer un traitement correct des informations reçues à des intervalles de temps bien définis (réguliers ou non).